Clairac en cartes postales
×
C’est pendant la guerre de 1870 que furent échangés ces premiers billets de petit format qui permettaient de facilement échanger des nouvelles dans un pays en guerre. En quelques années, à la fin du XIXe siècle, la carte postale est rapidement devenue un immense succès populaire, notamment en consacrant l’un des deux côtés de cette carte à une illustration ! Chacun dès lors, aux quatre coins de la France, eut plaisir à écrire à sa mère, son amie, son copain de régiment, son parrain...

À l’origine, les cartes n’étaient pas illustrées : au recto l’expéditeur écrivait un court texte, au verso il inscrivait le nom et l’adresse du destinataire. Ensuite, le recto reproduisait une vue typique d’une ville, d’un village, d’un monument, et le verso se partageait entre le texte signé et l’adresse. Ce fut un moyen de correspondance très populaire ; des millions de cartes furent éditées et expédiées, permettant un échange rapide entre deux personnes, et le plus souvent d’envoyer un souvenir d’un lieu ou d’un paysage visité. À Clairac, ce sont les rives du Lot et cette situation si caractéristique de l’abbaye et de l’église qui eurent le plus de succès, mais aussi le temple, les places…

Entre 1900 et les années 1960, quelques centaines de cartes différentes furent publiées, le plus souvent par des familles clairacaises : Clouzié, Martin, Roussannes, Vignolles… Plus tard, le marché fut occupé par quelques éditeurs nationaux.

À travers ces pages, la Société des amis de Clairac, vous invite à faire un voyage dans le temps !