L’Insolite du jour
×


Pro patria

Pro patria
Le premier document que nous vous proposons, en ces temps où l’on parle beaucoup de politique, et à l’approche d’échéances électorales, va nous plonger dans la campagne des élections municipales de 1925. De 1912 à 1923, pendant 11 ans, Clairac connut le même maire, Arthur Pauvif. En 1923, lui succéda pour deux années Joseph Élie Nicouleau ; mais en 1925, les Clairacais furent à nouveau appelés à voter.
Parmi les candidats, celui qui allait devenir le nouveau maire de Clairac : Laurent Delon, pâtissier. Né à Nîmes en 1862, fils de César Delon, également pâtissier, et de Mira Gibelin, sans profession, il a épousé le 29 décembre 1885 Marthe Martinet, née à Clairac en 1863 ; elle est la fille de Jean Martinet, décédé, et d’Anne Chambard. Les témoins ne sont pas des parents et amis des jeunes époux, mais des officiers municipaux : Daniel Faragou, secrétaire de mairie, Guillaume Girou, sous-secrétaire, Jean Touron, appariteur et Jean Gaillardet, garde-Champêtre.
En 1925, il est âgé de 63 ans, et le petit tract que nous vous proposons évoque avec beaucoup d’humour le métier du candidat, entre jésuites et brioches, diplomates et babas… Voilà qui nous change de la tonalité de certaines campagnes électorales contemporaines : prenons-en de la graine pour 2020 !

Certains d'entre vous se souviennent peut-être de la pâtisserie DelonLes fameux biscuits à la cuillère de Clairac !

Vous pouvez retrouver cette illustration dans la rubrique « Mémoire marchande ».
 et surtout de la pâtisserie Martinet, très active jusque dans les années 1980…
Bon appétit !

img_mag