Georges MAURIN
×


1893-1971

Georges MAURIN est né le 14 décembre 1893 à Clairac. Il est le fils de Jacques Maurin, pasteur, âgé de vingt-sept ans, demeurant à Vivens, commune de Clairac, et de Gabrielle POURCHERESSE, son épouse, âgée de vingt-et-un ans.
Mobilisé comme soldat le 12 août 1914, il est nommé caporal le 21 octobre suivant, sergent le 19 janvier 1915, aspirant le 11 février 1915, sous-lieutenant à titre temporaire le 1er mars 1919, sous-lieutenant à titre définitif le 28 avril 1920 et lieutenant à titre définitif le 28 avril 1924.
Au cours de la guerre, il a été blessé au dos par éclat d'obus le 17 mars 1915 à La Cheppe (Marne) et à la main gauche le 19 juillet 1917 au chemin des Dames.
Il est cité à l'ordre du régiment le 23 septembre 1917 : « Chef de section consciencieux et brave, a fait preuve d'un grand sang-froid devant le danger. » Retourné à la vie civile en novembre 1919, il exerce la profession d'inspecteur général de la Caisse Nationale de Prévoyance, dont il est le directeur adjoint.
Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur par décret du 13 mars 1933 en qualité de lieutenant au centre de mobilisation d'infanterie n°182. Sa croix de chevalier lui est remise à Agen, le 14 mai 1933, par le général de brigade (2S) Jean, Denis, Henri DIZOT de MONTAGU. Il décède le 26 avril 1971.

Maurin.jpg
© Leonore. Archives nationales-ministère de la Culture
img_mag