Jean IRAGUE
×


1773-...

Jean IRAGUE est né le 26 février 1773 et a été baptisé le 28 février à Clairac. Il est le fils naturel et légitime de Jean-Benoît Irague et d'Anne Loiseau, son épouse. Son parrain est son oncle Jean Loiseau et sa marraine Célestine Loiseau, sa grand-mère.
Entré au service le 8 avril 1792, dans le 33e régiment d'infanterie de ligne qui est intégré ensuite dans le 96e régiment, il est nommé fourrier le 10 prairial de l'an 2 (29 mai 1794), sergent le 8 messidor de l'an 2 (26 juin 1794), sergent-major le 6 frimaire de l'an 7 (26 novembre 1798), adjudant sous-officier le 25 prairial de l'an 8 (14 juin 1800), sous-lieutenant le 20 vendémiaire de l'an 10 (12 octobre 1801). Il a ainsi participé aux campagnes de 1792 et 1793, puis de l'an 2 (1794) à l'an 13 (1804) inclus (en l'an 11 campagne dans l'intérieur).
L'amiral Bruix fit mettre à l'ordre de l'armée navale le 18 vendémiaire de l'an 13 (10 octobre 1804), le témoignage de sa satisfaction de la conduite distinguée de cet officier pendant la durée des combats qui ont eu lieu le 12 vendémiaire (4 octobre 1804) à bord du « Bateau de 1ère espèce, la canonnière 118 » contre une corvette anglaise. Le commandant du navire a attesté que cet officier s'est comporté « avec la plus grande bravoure, que son activité et son exemple a stimulé le courage de son détachement qui a montré la meilleure contenance. Cet officier pendant toute l'action s'est montré avec distinction. » Ce que les officiers de l'état-major dudit bâtiment ont confirmé « comme un gage de notre estime particulière, et le garant d'une conduite méritoire, cet officier forcé de nous quitter emporte avec lui nos regrets les plus sincères. » Cet officier fut blessé à la bataille de Marengo d'un coup de balle au bas ventre. Sous-lieutenant au 96e régiment de ligne de la 1ère division, du Corps de Gauche de l'Armée de l'Océan, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur le 14 avril 1807.

Irague.jpg
© Leonore. Archives nationales-ministère de la Culture
img_mag